Les chipsets (jeu de composant) sont soit une puce le northbridge (ou pont nord) soit divisés en deux puces aux rôles complémentaires : Le nortbridge et le southbridge (pont nord et sud). Leur rôle est de réguler les liaisons entre les différents éléments, d’établir les connexions, d’envoyer les ordres et de faire transiter les informations. Pour cela les chipsets sont câblés avec tous les éléments de la carte mère avec des lignes (ou bus). Ces lignes sont en fait multiples et se divisent en 3 grandes fonctions : les lignes de données qui transportent les informations, les lignes d’adresse qui transportent les adresses mémoire, dont le processeur à besoin, et les lignes de commandes qui transportent les commandes envoyées d’un composant à un autre. Ils ont un rôle d’aiguilleur pour faire transiter les informations d’un sous-ensemble à un autre.

Le northbridge

Il gère généralement le processeur, la mémoire et le port de la carte graphique (AGP ou PCI-Express) et est interconnecté avec le southbridge. Remarquez que pour les chipsets actuels composés d’une puce unique, sans southbridge, il ne gère pas la mémoire, mais les disques durs (ata, SATA) et les ports d’extension (PCI, PCI express). On les retrouve sur les plateformes nvidia pour processeur AMD, tirant parti du fait que les processeurs AMD intègrent le contrôleur mémoire en leur sein ce qui décharge le northbridge de ce rôle.

Le southbridge

Il interconnecte le northbridge, les ports ata et SATA, le système audio, les ports externes et les ports d’extension (PCI, PCI express 1x et 4x) et quelquefois le deuxième port graphique x16. Il possède donc la capacité de faire fonctionner tous ces types de composants. Pour être plus précis, il est secondé par des chipsets complémentaires (PHY). Ces puces spécialisées (réseau, audio, USB...) gèrent les connecteurs et communiquent avec le Southbridge.



XHTML valide 1.1!