Une brève définition du stress à l'école

    Aujourd'hui, la culture est très axée sur la performance et la compétition. Ainsi, au travail, il faut toujours aller de l'avant et donner notre 100% et même plus, ce qui peut engendrer une certaine source de stress. Bien sûr, le stress fait référence aux problèmes psychologiques, mais aussi aux comportements adoptés en société. Le corps doit donc trouver une solution pour mieux interagir selon les différentes situations et ce, dans le monde auquel il appartient. Malheureusement, selon l'héridité, un individu peut être plus vulnérable à développer du stress en lui. Le stress peut être présente de façon acceptable et cela est bon, mais quand il envahit la vie d'une personne, des difficultés peuvent s'en suivre. Pour bien comprendre le tout, lorsqu'il y a de nouveaux stimulus chez une personne, elle doit y faire face, mais cela n'est pas toujours facile pour elle. Les modèles internes de l'individu peuvent venir jouer un rôle dans l'importance qu'il accorde à ces modifications de vie. De cette façon, plusieurs personnes peuvent être moins sujettes à rester moins souvent à angoisser par un certain évènement tandis que d'autres seront en permanence en situation de stress. Bien évidemment, le stress est en lien avec le domaine de la médecine. Plus concrètement, les jeunes qui vont à l'école commencent à choisir un métier qu'ils feront ensuite pour toute leur vie et ils stressent donc lorsqu'ils veulent exceller durant une période d'examens.

   

    Le mot «stress» n'est pas exactement le même que le mot «anxiété». Ce qui est important de savoir c'est que c'est le stress en soi qui déclenche l'anxiété qui est qualifiée comme étant un état d'être et évidemment un bouleversement.

   

    Finalement, il existe différentes étapes au phénomène du stress. La première est l'étape de l'alarme. C'est à ce moment précis que le déclencheur du stress survient. La deuxième étape touche à la résistance. Lorsqu'une personne se retrouve dans cette période, elle commence à se conformer à l'évènement nouveau et stressant. Elle est donc positive dans la plupart des cas. En effet, notre corps souhaite retourner à la situation initiale, c'est-à-dire lorsqu'elle n'était pas confrontée à une situation stressante. Il fait tout pour retrouver le calme avant la tempête et souvent, l'adrénaline va l'aider. Cependant, de cette façon, notre corps deviendra donc fatigué à force de persister. La dernière étape est en lien avec ce qui vient tout juste d'être mentionné et elle est donc plutôt négative. Effectivement, si l'individu n'est pas capable de s'ajuster à la nouveauté, il finira par devenir déprimer, il fera des crises. Cette situation se produit alors que le stress a duré et resté chez la personne.

   

       

                                                                                                http://fr.123rf.com/photo_14252251_jeune-homme-tudiant-en-col-re-bauche-d-39-une-feuille--la-classe.html

  






Éliane Fortier

De la puce aux TIC !

Groupe : 3

Dernière mise à jour le 6 décembre 2013