citrouille

halloween

halloween

De nos jours, tout ce qu'on peut dire d'un ordinateur, c'est qu'il s'agit d'un appareil électronique conçu pour traiter de l'information. Cet appareil est capable de traiter des données en suivant les instructions d'un programme enregistré dans sa mémoire, afin de produire des résultats qui sont transmis à d'autres équipements ou à des utilisateurs.

halloween

Il n'y a pas si longtemps, on considérait qu'un ordinateur était une énorme machine, occupant une pièce complète ou même plus. L'avènement des micro-ordinateurs a si bien démocratisé cette machine que, pour la plupart des gens, un ordinateur est un appareil qui va sur le bureau, ou peut-être dans une mallette. D'ici peu, cette vision pourrait cependant elle aussi être périmée et même le mot ordinateur pourrait être désuet.

Par exemple, on peut dire que le tout nouveau iPad est un ordinateur, mais, pour plusieurs, il est tout autant dans la lignée d'un iPhone, ou même d'un lecteur MP3, que dans celle des ordinateurs. Cette convergence est normale, car un ordinateur est programmable et peut donc faire beaucoup de choses ! Si un iPad est un ordinateur, c'est donc bien plus par son architecture que par son utilité.

supplies

Pour bien comprendre ce que sont les ordinateurs, il faut donc étudier l'architecture de ces appareils. On veut ici parler de l'ensemble des composants physiques, qui constitue ce qu'on appelle communément le matériel (hardware), mais on voudra aussi parler de l'ensemble des programmes,qui constitue le logiciel,(software). Le logiciel permet à l'ordinateur de se faire passer pour une machine intelligente et polyvalente, car les divers programmes déterminent les possibilités de l'ordinateur à faire des traitements dans des domaines variés mais déterminés. Chaque programme n'est pourtant composé que d'un ensemble d'instructions précises permettant d'effectuer des opérations arithmétiques (addition, soustraction, etc.), des comparaisons et des opérations logiques (<, >, ET, OU, etc.) et des opérations d'entrée-sortie (lecture des entrées au clavier, affichage à l'écran, production de sons, etc.).

halloween

Formellement, c'est par l'architecture précise du matériel, c'est-à-dire de quelles façons sont déterminés, conçus et agencés les composants, qu'on peut décrire exactement les différentes catégories d'ordinateurs. Une description sommaire devrait cependant suffire pour s'y retrouver.

Même si l'évolution des ordinateurs a profité de la miniaturisation permise par les transistors et les circuits intégrés, la taille des ordinateurs n'a pas simplement été réduite. Au contraire, des machines de plus en plus puissantes ont d'abord été construites, puis on a vu apparaître des modèles plus petits, moins puissants, mais surtout moins dispendieux, ce qui a amené beaucoup de développements nouveaux en informatique. On les a appelés mini-ordinateurs, par opposition aux autres qu'on nommait mainframe en anglais et qu'on a traduit par ordinateurs centraux. Parallèlement, d'autres compagnies se sont spécialisées dans des machines extrêmement puissantes et dispendieuses, les superordinateurs (supercomputer).

Les micro-ordinateurs étaient la suite logique des mini-ordinateurs; physiquement, on les identifie par le peu d'espace qu'ils occupent. On a aussi longtemps utilisé l'expression ordinateur personnel, pour le même type d'appareil, parce que le premier micro-ordinateur d'IBM, celui qui rendit les micro-ordinateurs vraiment populaires, s'appelait IBM PC, pour Personal Computer. De nos jours, on utilise surtout PC en opposition aux micro-ordinateurs de type Macintosh, même si un « Mac » est clairement un micro-ordinateur et un ordinateur personnel.

Étant construits à partir de la même architecture et des mêmes types de composants, les ordinateurs portables (blocs-notes) sont compatibles avec leurs cousins moins compacts, et ne constituent pas vraiment une catégorie à part. Les consoles de jeux sont aussi des ordinateurs, même si souvent sans clavier ni souris. Par contre, les nouvelles générations d'ordinateurs « tablettes », style iPad, ont parfois une architecture plus proche de celle des systèmes embarqués (embedded systems) : des vrais « microsystèmes » qu'on retrouve dans divers appareils et n'ayant qu'un nombre limité de fonctions.

halloween

Souvent construits sur demande pour des centres de calcul spécialisés, ils sont extrêmement puissants, plus spécialement pour les calculs scientifiques. Ils servent pour le calcul des prévisions météorologiques, pour l'analyse du génome humain, etc. Au départ construits en utilisant plusieurs (4-16) processeurs individuellement suffisants pour un ordinateur central, ils sont aujourd'hui le plus souvent construits de dizaines de milliers de microprocesseurs prévus pour les meilleurs micro-ordinateurs.

halloween

Dotés d'une grande capacité de calcul, ils sont aussi dotés de puissants équipements pour les communications et le partage des ressources disponibles au travers des réseaux. Ils servent aux grandes entreprises (banques, ministères, chaînes de magasins) qui peuvent ainsi centraliser leurs données et leurs opérations. On y accède encore souvent à partir de terminaux non intelligents (équipements simplement constitués d'un clavier et d'un écran). Leur caractéristique principale reste leur fiabilité à pouvoir fonctionner pendant des années sans arrêt, même pour les mises à jour ou réparations.

halloween

Cette catégorie n'est plus tellement significative aujourd'hui; mise à part le fait qu'ils étaient presque toujours des systèmes multiutilisateurs, leur architecture est comparable aux bons micro-ordinateurs courants. Au début, il s 'agissait simplement d'appareils moins puissants que les ordinateurs centraux et disponibles à un prix plus abordable. Aujourd'hui, les systèmes qui ressemblent le plus à un vrai « mini » servent de serveurs (web ou réseau) et sont souvent très proches d'un micro-ordinateur très bien équipé. Par contre, leur grande capacité de communication et de redondance (pour éviter les problèmes lors des pannes) sont rarement vues dans des « ordinateurs personnels » ordinaires.

halloween

Leur puissance ne cesse d'augmenter, au point où c'est souvent la capacité des équipements qu'on peut y ajouter qui les différencient des mini-ordinateurs. Par ailleurs, ils sont rarement utilisés en tant que système multiutilisateurs. On peut distinguer deux catégories : les ordinateurs de table (desktop) et les portables/blocs-notes (incluant les ordinateurs de poche et les assistants personnels). Les principaux modèles d'aujourd'hui sont soit de type PC (avec Windows ou Linux) ou soit des Macintosh.

halloween

Au lieu d'inventer de nouveaux circuits dédiés à des fonctions précises, il y a longtemps qu'on a remarqué que l'ensemble « micro-processeur peu coûteux plus un peu de mémoire vive plus petits programmes en mémoire morte » constitue une solution plus simple, moins coûteuse et plus facilement adaptable. Les systèmes embarqués sont donc très variée et les informaticiens qui les programment doivent souvent travailler au niveau matériel ou avec des contraintes très particulières. C'est une section du marché des « ordinateurs » qui est en pleine croissance.


La mémoire est un composant très important pour l'ordinateur, car sans la mémoire l'ordinateur ne fonctionnerait pas.

Si vous voulez en savoir plus sur la mémoire aller à la prochaine page





Haut de la page




Modifié le 2011/11/01 à 12h36

halloween

 halloween